La mise en œuvre du Netvibes Pharmacie

Les principales étapes ont été de :

– déterminer une architecture commune : créés par un conservateur stagiaire de l’enssib, en collaboration avec la responsable de la communication, les différents univers thématiques de Lyon 1 présentaient, à leur début, une architecture commune pour les adresses électroniques de connexion et les mots de passe, le nom des onglets, certains widgets (catalogue Lyon 1, SUDOC, actualités de l’UCBL…) ;

– former les participants : une formation a été suivie en interne par les acquéreurs (niveau étudiant/niveau chercheur), pour qu'ils s’approprient l’outil et alimentent progressivement les univers (page privée et page publique) ;

– déterminer les critères de sélection des sites retenus : au départ, un univers commun chimie/pharmacie a été créé, en lien avec le centre d'acquisition et de diffusion de l'information scientifique et technique (CADIST) de Lyon 1, qui présente la particularité de couvrir ces deux disciplines.

Par la suite, une scission entre les deux univers s’est produite à l’occasion de la création des pages Web dédiées aux accès disciplinaires (celui de chimie étant indépendant de celui de pharmacie).

Les deux acquéreurs du domaine pharmacie (niveaux étudiant et chercheur) ont pu faire évoluer leur univers :

  • par la recherche personnelle de sites Web, de blogs, de flux RSS appropriés en lien avec les thématiques de recherche et de formations proposées sur Lyon 1 ou à proximité : Pharmacie industrielle enseignée à Lyon 1, Homéopathie (en lien avec le fonds Gallavardin numérisé à Lyon 1), diplôme universitaire (DU) d’acupuncture, école de phytothérapie… ;
  • à l'occasion de rencontres avec des étudiants, des enseignants chercheurs, ou de personnes extérieures expertes dans leur domaine et fréquentant la BU.

Ainsi, la venue d’une consultante dans le domaine de la pharmacie a permis la création d’un onglet « Réglementation » comprenant une sélection de sites sur les « bonnes pratiques de fabrication de médicaments et de produits de santé » aux niveaux français, européen et américain.

La difficulté de sélectionner des sites réside dans la connaissance des besoins de nos usagers ; notre logique peut ne pas être en adéquation avec celle de nos éventuels destinataires. La finalité de cet outil est de servir à nos publics et non pas d’être uniquement une vitrine.

La promotion et la visibilité de cet univers ont nécessité une communication par l‘intermédiaire de divers moyens : la page Facebook de la BU de Lyon 11, la liste de diffusion auprès des étudiants et des chercheurs de l’université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL), des billets dans le blog de la BU2.

 
L'impression des contenus ce site n'est pas autorisée.