« Rien ne sert de courir, il faut partir à point » : établir une ligne éditoriale, choisir un nom…

Il est toujours intéressant, avant de se lancer dans un projet, de voir ce qui est déjà fait, s’il existe d’autres blogs sur le livre ancien et comment ils sont structurés : parution, contenu, ton employé… À partir de là, on peut établir une ligne éditoriale à notre blog et lui donner un nom.

Dans le cas de BiblioMab, je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas de blogs en français consacrés aux livres anciens et aux bibliothèques, tenus par un bibliothécaire. Je tiens à préciser que je ne suis pas un spécialiste du livre ancien, ne travaillant pas sur un fonds patrimonial. J’ai eu la chance plus tard de faire un stage de catalogage des livres anciens et de m’occuper d’un petit fonds de livres, mais au début mes connaissances étaient limitées. Tout cela m’a aidé à développer une démarche pédagogique, une démarche peu représentée dans les blogs dont le contenu, tourné vers des initiés (bibliophiles), rend difficile l’accès pour un néophyte.

Le sous-titre du blog était tout trouvé : « Le monde autour des livres anciens et des bibliothèques ». La ligne éditoriale2 est la suivante : « découvrir le livre ancien sans chichis, apprendre à connaître cet univers, parcourir les bibliothèques et la mutation du livre, vous faire partager mes découvertes, mes informations, mes erreurs… ».

Quant au nom3, il dérive de Bibliothèque (Biblio) et Mab vient du pseudonyme sous lequel j’écris (Léo Mabmacien). Écrire sous un pseudonyme était un choix, par souci de discrétion. D’une part, pour que mon nom et ma qualification ne viennent pas perturber la lecture et le jugement éventuel de mes articles, d’autre part, pour garder un anonymat face aux libraires auxquels je suis susceptible d’acheter des livres.

 
L'impression des contenus ce site n'est pas autorisée.